De la NRF à publie.net

C’est aussi la magie du numérique que de voir surgir, en provenance des silos numériques des distributeurs, quelques perles exceptionnelles issues des fonds historiques des éditeurs.

En ce début de semaine, sont arrivés sans crier gare, aux Éditions Gallimard  les premiers numéros de La Nouvelle Revue Française [1909-1943]. Nous aimerions pouvoir fouiller dans cette bibliothèque d’exception à travers les sommaires de chaque revue. Cela viendra.

Nous vous invitons par ailleurs à découvrir le très beau texte d’Annie Mignard paru chez publie.net, dont le titre « C’est physique, écrire« , nous renvoie à la fabrique du texte, et dont je citerai quelques lignes, pour conclure cette belle moisson « aussi la soudaineté avec laquelle on part achter un bouquin, dont on n’a pas besoin du tout, qu’on n’a jamais lu, auquel on ne pensait même pas dans l’instant d’avant, et qu’il faut lire à la seconde toute affaire cessantes, alors qu’il n’a aucun rapport avec ce qu’on écrit, … »

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s