J-12 : le 10 anniversaire de la revue Cités

À l’occasion du 10 eme anniversaire de la revue Cités, publiée sous la direction de Charles-Yves Zarka, les éditions PUF publient un numéro Hors série à paraître le 24 mars et consacré aux Voyages inédits dans la pensée contemporaine.

Cités s’est installé au cœur de la vie intellectuelle avec pour ambition de faire sortir la philosophie dans la rue, de revenir au réel, au rude, au froid, au dangereux. Il fallait en finir avec le retour perpétuel sur soi-même où la philosophie finissait par ne plus penser qu’elle-même dans son histoire. Il fallait également sortir de la complaisance à soi d’une analyse verbale indéfinie qui n’a prise que sur des expressions et des phrases. Il fallait revenir au réel pour le penser, mais non pour y demeurer. Le réel n’est pas notre horizon ultime, au-delà du réel il y a le possible, le différent, l’autrement, le nouveau. Revenir au réel pour s’en arracher, telle a été l’aventure des dix premières années. Cités est donc philosophiquement un style, non une école de pensée.

Il fallait également faire entendre d’autres voix. Les voix dominantes et assourdissantes sont celles des bateleurs, des crieurs qui singent les penseurs, des pantins à ressort qui suivent les malheurs de l’humanité à la trace pour s’en faire une gloire, des faux-monnayeurs toujours prêts à donner des leçons de savoir vivre, jouir, aimer.

Il fallait donc donner droit de cité à d’autres voies : à ceux qui savent que l’épreuve de la pensée est un chemin ardu et soli- taire, à ceux qui ont compris que la vie intellectuelle n’est pas un espace serein et paisible et qu’il faut donc se battre pour dénoncer l’erreur, la fausseté, l’accréditation de l’ignoble ou simplement le conformisme, à ceux enfin qui prennent le risque de la vérité, car il n’y a pas de plus grand risque même en démocratie. Cités est donc intellectuellement une revue de combat contre les forces locales ou globales qui tuent l’esprit.

Le pari de Cités était qu’il existe partout des femmes et des hommes qui ont un goût pour la vie de l’esprit, qui veulent com- prendre le monde et le changer, qui veulent entendre autre chose que des histrions de la pensée ou les discours formatés de la plupart des politiques sur les plateaux médiatiques. Le désir de la vérité est le plus répandu, bien qu’il soit le plus souvent fourvoyé. C’est ce désir qui a porté Cités et qui conti- nuera de porter cette revue aussi longtemps qu’il y aura des

gens pour le partager. Cités est donc politiquement un appel lancé à tous de penser notre présent pour vouloir un futur collectif différent.”

Charles-Yves Zarka

SOMMAIRE DU NUMÉRO

Yves Charles Zarka, éditorial – Isabelle Eon et Cristina Ion, présentation

Envols (l’autre et l’ailleurs)
Vladimir Jankélévitch
, « La liberté »
Mireille Delmas-Marty
, « Vers une humanisation réciproque : le rôle du droit »
Leo Strauss
– Karl Löwith, « Correspondance (1932-1971) »
Paul Ricœur
, « L’interprétation de soi »

Détours (loin des chemins balisés)
Michel Foucault
, « Histoire de la folie et anti-psychiatrie »
Amartya Sen
, « Sur l’économie de marché »
Walter Benjamin
, « Sur l’École de Francfort »
Axel Honneth
, « Héritage et renouvellement de la Théorie critique »
Robert Castel
, « La citoyenneté sociale menacée »

Haltes (des lieux, des époques)
Jean-François Lyotard
, « De la volonté en Europe »
Raymond Aron
, « Les intellectuels français et la politique »
Hermann Heller
, « Démocratie politique et homogénéité sociale »
Ilan Greilsammer
, « Observations sur la mémoire historique en Israël »
Emmanuel Levinas
, « La compréhension de la spiritualité dans les cultures française et allemande »

Péripéties (positions, confrontations, humeurs)
Jacques Lacan
, [extraits du séminaire sur « La logique du fantasme », 1966-1967]
Jürgen Habermas
, « De la tolérance religieuse aux droits culturels »
Yeshayahou Lejbowitz
, « Sur le prétendu “héritage judéo-chrétien commun” »
Cardinal Lustiger
, « Après la sécularisation, la légitimité de la foi : convergences retrouvées entre Juifs et Chrétiens »

Résidences (le temps long de l’analyse)
Georg
Lukács, « Les fondements ontologiques de la pensée et de l’agir humains »
John Rawls
, « L’indépendance de la théorie morale »
Norberto Bobbio
, « Progrès scientifique et progrès moral »
Raymond Boudon
, « À quoi sert la sociologie ? »
Jacques Bouveresse
, « Santé et maladie dans la philosophie et dans la vie »

La clé des champs (dans les cultures)
Roland Barthes
, « Lettre inédite à Maurice Blanchot »
Arthur C. Danto
, « Le corps dans la philosophie et l’art »
Patrick Chamoiseau
, « Les identités dans la totalité-monde »

__________

EXTRAIT AVANT PARUTION  – 1

« En premier lieu – et c’est en réalité ce qui prédomine aujourd’hui –, il y a le rôle de l’intellectuel qui contribue, par ses prises de position, à la revitalisation du discours politique démocratique. […] Il s’agit de propositions adressées à la sphère publique et politique pour envisager certains développements et contenus politiques déterminés de façon différente que nous ne le faisons aujourd’hui. Et la mesure pour évaluer la validité de ces propositions est simplement celle de leur acceptation par une sphère publique qui s’oriente de façon discursive. L’autre rôle critique de l’intellectuel serait celui qui se manifeste dans le cadre de la politique comprise davantage comme mode d’agir stratégique que comme discours démocratique. C’est la version classique de l’intellectuel de gauche. »

Axel Honneth, « Héritage et renouvellement de la Théorie critique » (2005)

Bientôt chez Dialogues

1 commentaire

Classé dans Coups de coeur(s)

Une réponse à “J-12 : le 10 anniversaire de la revue Cités

  1. Pingback: J -10 : le 10 eme anniversaire de la revue Cités « dialogues ville ouverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s