Valentine Goby, la rencontre

« Jamais je n’ai été un écrivain solitaire, cette discipline nécessaire à l’écriture s’arrête à l’écriture. J’écris pour être lue. Pour partager. Pour réfléchir, au sens de la réflexion mais aussi du reflet, les livres sont autant de façons de nous regarder, nous observer, nous dire mutuellement. J’aime les rencontres en librairie, elles font de l’écriture un acte social et un art vivant. Qui s’entend. Se juge. Se défend. »

Valentine Goby

À la librairie, le vendredi 7 avril 2010, autour de son dernier roman, Des corps en silence, paru aux Éditions Gallimard.

Poster un commentaire

Classé dans Auteurs invités sur ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s