Quelques conseils de nos lecteurs

Enfant de la jungle, Michael Morpurgo. Illustrations De Sarah Young. Conseillé par Maryline, libraire. Un vrai roman d’aventure à découvrir dès 12 ans.

Ce matin, le jeune Will, en Indonésie pour quelques jours avec sa maman après le décès de son père, s’apprête à faire une ballade à dos d’éléphant le long de la plage. Mais l’animal semble très agité…

———-

Les carottes sont cuites pour le grand méchant, Bogeat Suzanne. Conseillé par Camille.

Ce conte moderne, qui mériterait de devenir un classique, met en scène le méchant loup en fin de vie. Sa faiblesse physique est l’occasion de montrer le bon coeur et l’absence de rancune de ses victimes d’autrefois …

———

Le liseur, Bernhard Schlink.  Clara, une lecture forte, troublante et dont on ne sort pas indemne. Un livre comme je les aime

Agé de 15 ans, Michaël un jeune allemand devient un peu par hasard l’amant d’Hanna de vingt ans son ainée. Elle est contrôleuse de bus mais l’on ressent une part de mystère dans lequel elle se drape volontiers. Dans leur relation, un rituel s’installe : le bain, la lecture faite à voix haute par Michaël à Hanna. Un jour, Hanna disparait brusquement sans laisser aucune trace. Sept ans plus tard, Michaël fait des études de droit…

———-

Les fiancées du Pacifique,Jojo Moyes, Traduit De L’Anglais par Alice Seelow. Conseillé par nodreytiti. J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre.

L’histoire de ces jeunes filles est vraiment remarquable : tout quitter, leur famille, leurs amis et leur terre natale l’Australie, pour aller rejoindre leurs maris, qu’elles connaissent peu, dans un nouveau pays totalement inconnu pour elles, à des milliers de kilomètres de leur pays d’origine. Elles font tout ce chemin pour découvrir une famille qu’elles n’ont jamais vu, et donc démarrer une nouvelle vie…
Ce livre est vraiment inspiré de faits réels et un énorme travail de recherche a été fait par l’auteur, ce qui donne vraiment de l’authenticité à ce livre.

——–

Les soeurs Brelan, François Vallejo. Texte non corrigé à paraître le 28 août 2010. Conseillé par Magali.
Un grand merci à Dialogues Croisés qui organise une opération Rentrée littéraire 2010 et aux Éditions Viviane Hamy qui m’ont fait découvrir ce livre en avant-première. Je ne présage rien des chances qu’aura l’auteur de décrocher tel ou tel prix littéraire cet automne, mais j’annonce un grand coup de coeur pour ce texte en particulier et pour cette plume vive qui se déploie avec force et délicatesse.

Marthe, Sabine et Judith « étaient trois et partageaient trois habitudes : s’accorder d’un coup d’oeil, se taire au même moment et parler toutes à la fois. » (p. 9) Orphelines très jeunes, elle refusent de se soumettre à un tuteur. Marthe décide d’assumer la charge de ses cadettes. Que l’argent vienne à manquer, que la famille et l’entourage les pointent du doigt, les soeurs Brelan s’en moquent. Fières et déterminées, elles resteront ensemble: « Tant que nous sommes trois, nous ne sommes pas abandonnées. […] Nous sommes soeurs depuis le début, ça durera jusqu’à la fin, si nous le décidons. » (p. 24) De la fin de la seconde guerre mondiale à la chute du mur de Berlin, elles surmontent la tuberculose de Marthe, le mariage allemand de Sabine et la passion de Judith pour un tueur en série, autant d’épreuves qui ébranlent la puissance de leurs liens sans jamais les détruire….

———

Meurtre dans un jardin indien, Vikas Swarup.  Conseillé par Mélo. Je me rends compte que là, en écrivant ma chronique, j’ai le sourire aux lèvres… C’est donc bien un roman qui m’a plu, qui m’a fait rire. Un roman que je ne pense pas oublier de sitôt car je crois qu’il m’a vraiment marqué.

J’étais littéralement tombée sous le charme du premier roman de l’auteur (Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire) et c’est donc avec un immense plaisir que je me suis plongée dans Meurtre dans un jardin indien.

Déjà, je n’ai pas été dépaysée quant au style. Ca se lit toujours aussi bien. Vikas Swarup a un vrai style propre qui personnellement me plaît beaucoup.
L’humour est bien au rendez-vous, et les péripéties ne manquent pas …

———-

Les centenaires, roman. Philippe Adam. (Version papier, version numérique). Conseillé par Libriolounge.

D’emblée, nous voilà prévenus : les centenaires sont une espèce à part entière. Ils ont franchi un cap, ils sont de l’autre côté de la barrière. Alors forcément, ça leur donne une certaine vision des choses :

« Les centenaires n’ont rien à voir avec les débutants. Pour eux de toute façon, rien ne débute. On est toujours en train d’achever quelque chose ou quelqu’un. »…

———-

———-

Et si vous souhaitez rejoindre notre club des lecteurs, veuillez vous inscrire ici et prendre connaissance de la liste des titres disponibles :

Poster un commentaire

Classé dans De la lecture, Dialogues Croisés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s