Jeudi 3 juin, à la maison

Le matin : je suis en train de travailler quand je reçois un SMS de Gilda : elle assiste à la réunion de Stock avec les libraires parisiens et me demande pourquoi je ne m’y trouve pas. Je lui explique brièvement (moi, je me rendrai à celle de Lyon). 10H30 : nouveau SMS de Gilda. Brigitte (qui l’a encore relu !) vient de parler de Franck, « magnifiquement ». Evidemment, impossible, maintenant, de me concentrer sur quoi que ce soit…

Le soir : message de Grégoire, de la librairie Longtemps, également présent à la réunion, me disant lui aussi qu’elle leur a vraiment donné envie de lire mon livre. Entre temps, incapable de travailler correctement, je suis allée faire des photos vers la gare de l’Est. Sur l’avenue du faubourg Saint-Martin, soudain, je réalise que la station-service dont je parle dans mon livre, point d’ancrage de Franck quand nous vivions à Oberkampf, à la fin, a disparu. A sa place, un carré d’herbe et un grillage. Dire que j’ai pensé cent fois la prendre en photo… heureusement, quelqu’un d’autre s’en est chargé (enfin peut-être).

À faire :
pour le site : trouver un hébergeur ; faire des essais de voix ; photographier la place Denfert-Rochereau ; écrire un texte de présentation (à envoyer à Juan)
pour Dialogues : écrire une petite bio et un texte de présentation du journal.

Ce qui est prévu, ces prochains temps ? Le 11, assister à la lecture musicale de Fabio Viscogliosi aux Trois baudets (ce sera une très belle soirée, lecture à deux voix qui me donnera envie d’en faire autant, à laquelle je repenserai plusieurs fois). Le 14, présentation de Franck aux libraires de Lyon. Le 15, peut-être, recevoir un exemplaire du livre. Le 19, lecture d’un extrait à 22h15 lors de la nuit remue.net.
Ensuite, lancement du site et du journal, ça va aller vite.
Je viens d’envoyer l’oloé 9 à Mélico. J’en ai trois à écrire cet été (j’en écrirai un) et il faut réfléchir à la façon de les regrouper pour D-Fiction. Je me demande si je ne vais pas finir par tout mélanger – oui – mais justement, c’est comme ça que je travaille. Parmi les Oloé, deux références à Franck, au moins.

Suivent deux pages de brouillon, les fameux « textes de présentation » du site et du livre, largement raturés.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s