Samedi 24 juillet, à Berlin. Journal d’écriture d’Anne Savelli

Que dire de Franck à Berlin ? Wifi oblige, j’ai continué à mettre en ligne ce journal de publication ; un commentaire d’un qui a lu mon livre et que je connais pas me poursuit (n’a cessé de me faire plaisir). Sinon, essayé de ne pas y penser, pas trop, au livre… Parfois, me traverse tout ce qu’on pourra en dire, ce à quoi je devrais et ne devrais pas m’attendre. Des fantômes surgissent.

L’autre jour, j’ai regardé Les Résidentes d’Hélène Trigeros, documentaire consacré à des prisonnières qu’une libraire rencontrée à Lyon m’a envoyé par la poste. Des bribes reviennent. Une phrase, surtout : l’une dit qu’après le meurtre de son compagnon (croit-on), si elle n’était pas allée en prison, elle serait morte.

Une autre écoute en cellule Nous n’avons fait que fuir (on voit en tout cas la couverture du livre CD), texte que j’aime et dont j’avais vu une adaptation au théâtre, il y a quelques temps.

Suis en train de réfléchir aux photos de la Ville haute : comment faire pour Fleury ?

Poster un commentaire

Classé dans Auteur(e) en résidence : Anne Savelli, Auteurs invités sur ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s