Lundi 2 août, au cinéma des cinéastes. Journal d’écriture d’Anne Savelli.

Tu attends, Place de Clichy, que la pluie cesse de tomber.

 

Je vais enfin voir When you’re strange, film sur The Doors, sans trop savoir quoi attendre de cette expérience. J’ai toujours eu du mal à me confronter au visage de Jim Morrison depuis qu’à la brasserie d’Oberkampf, quelques temps après la mort de Franck, j’ai découvert à quel point ils se ressemblaient.

(On trouve dans le livre la mention d’une carte postale de Morrison. Voilà pourquoi)

Je viens voir Franck, affiner le visage de Morrison (Franck était plus beau), couper ses cheveux, ajouter des tatouages, seule dans la salle bleue. Dans le couloir, une photo de Varda récente. J’en ai une aussi, prise à la librairie du MK2 quai de Loire, insérée dans le diaporama du 103 bis, que voici :

 

Morrison, Varda, etc.

 

Suit une liste de gens qui sont en train de lire mon livre : une a terminé, une en est à la page 36, une le lit en pdf, un a écrit « plus qu’un mois à patienter », une en est au début.

Tout ça me tourne la tête.

Je vais au cinéma pour qu’elle tourne encore plus.

 

Trop d’écran. Piscine.

 

Poster un commentaire

Classé dans Auteur(e) en résidence : Anne Savelli, Auteurs invités sur ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s