Dimanche 12 septembre, à la maison

Il y a des choses à dire (une rencontre prévue aux Buveurs d’encre, l’autoroute A1 qui est en réalité l’A6…) mais en me levant après une très mauvaise nuit, envie de ne plus penser à ce livre-là, soudain, de lire autre chose, de voir des films, de ne plus en parler.

Et puis quoi ? Qu’est-ce que je fais ?

 

(à propos de l’autoroute A1 : je me suis trompée dans le livre, c’est en réalité l’autoroute 6 qui conduit à Fleury. Cette erreur n’est pas étonnante, ai longtemps écrit en voiture sur l’A1).

 

C’est le matin, je n’arrive plus à dormir, me fais un thé, emporte les nouvelles de Claire Keegan que je suis en train de lire  (un recueil appelé L’Antarctique) et… j’allume l’ordi. Pour quelle raison, au juste ?

Poster un commentaire

Classé dans Auteur(e) en résidence : Anne Savelli, Auteurs invités sur ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s