Vendredi 1er octobre, à la maison. Journal d’écriture d’Anne Savelli.

Dans le cahier, très court paragraphe dans lequel je m’énerve après avoir lu une critique  de mon livre sur le web : l’auteur, non seulement n’a pas compris ce que je dis du parloir, mais, plus grave, semble avoir compris exactement l’inverse.

Je ne vais pas, ici, lui faire de publicité ni régler des comptes, bien sûr. Mais il me semble qu’il n’est pas inutile de mentionner en passant ce genre de « mésaventures », blessantes sur le coup, et dont il faut ensuite se débarrasser (ce que je tente de faire le lendemain, toujours dans le cahier, en y réfléchissant plus longuement).

Poster un commentaire

Classé dans Auteur(e) en résidence : Anne Savelli, Auteurs invités sur ce blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s