Les lecteurs

LES LECTEURS DE DIALOGUES CROISÉS

Du plus loin que je me souvienne, je n’ai jamais cessé de lire. De Oui Oui, je suis passée à Alice puis à Agatha Christie et à l’adolescence, je découvrais avec bonheur les classiques. J’ai dévoré Zola au collège et lycée, lu deux ou trois fois Le Rouge et le Noir de Stendhal, suis devenue amie avec Antigone d’Anouilh et ai découvert aussi le monde loufoque et enchanteur de Boris Vian dont l’L’Ecume des jours est devenu un livre de chevet. Quelques incursions dans la bibliothèque paternelle ont élargi mes horizons et en fouillant le petit « enfer » bien planqué, j’ai lu mes tout premiers textes érotiques.

Les livres n’ont cessé de m’accompagner et d’être, pour moi, intimement liés à plusieurs rencontres amicales marquantes. Car toujours au goût de la lecture s’est mêlé celui du partage, de l’envie de faire découvrir à d’autres les mots qui avaient réussi à m’émouvoir. Une envie comblée et décuplée par mes cinq années de libraire en librairie générale et les deux ou trois années supplémentaires de libraire improvisée au sein d’un théâtre de la ville où je vis. Aujourd’hui je continue à partager avec mon entourage et à travers mon blog ces voyages que m’offrent la littérature. Romans classiques et contemporains, français et étrangers, littérature pour la jeunesse, bande-dessinées, mangas : le livre sous toutes ses formes m’intéresse.

Je lis partout et dès que je le peux. Le plus souvent et régulièrement au lit, le soir, avant de m’endormir et quelle que soit l’heure, parce que mon travail de rédactrice pour un site culturel remplit bien mes journées et mes soirées ! Mais j’ai toujours un livre dans mon sac, un dans ma voiture, histoire de grappiller quelques minutes de lecture dans les files d’attente ou les embouteillages.

Petit portrait : Antigone d’Anouilh, L’œuvre d’Emile Zola, Mars de Fritz Zorn, L’écume des jours de Boris Vian, Madame Bovary de Flaubert, L’Annulaire d’Ogawa, Jeux de plage de Régis Jauffret, Demande à la poussière de John Fante, Bord de mer de Véronique Olmi, Passer l’hiver d’Olivier Adam, La pénombre des âmes de Schnitzler, Le Rouge et le Noir de Stendhal

Le blog de l’Encreuse Le profil de l’Encreuse sur Dialogues

 

 

 

Je ne conçois pas de vivre sans lire, et ce depuis mon plus jeune âge (comme beaucoup de jeunes lecteurs assidus censés se coucher tôt, j’ai pratiqué la lampe torche, cachée sous les draps…). Enfant, ma préférence allait vers les récits d’aventure (Jules Verne m’a fait passer quelques nuits blanches), mais à partir de la fin des années collège, je me suis mise à lire des ouvrages très variés, allant de Stephen King à Guy de Maupassant, d’Agatha Christie à Dostoïevski.

Ce que m’apporte la lecture ?

Eh bien, du plaisir, essentiellement : celui d’embarquer dans une histoire, d’apprendre à connaître peu à peu les personnages qui y évoluent, et de découvrir des modes de pensées et d’analyse différents. Je peux aussi rechercher dans la lecture des émotions (rire, frisson…). Pour résumé, je dirais que la lecture est pour moi comme un voyage mental et émotionnel.Je lis partout : au petit-déjeuner, dans les transports en commun, sur la plage, dans les bois, à la campagne. Mes proches trouvent ça assez suspect, mais en général ils me laissent tranquilles…

Si je devais me définir en quelques livres ? Le chameau sauvage de Philippe Jaenada, Dalva de Jim Harrison, Histoire de la femme cannibale de Maryse Condé, Antigone de Jean Anouilh

Le blog des lectures d’ingannmic

Le profil d’Ingannmic sur Dialogues

*****

 

 

 

Lire c’est comme respirer, c’est un réflexe vital ! Tout ce que je peux vous dire c’est que j’étais déjà inscrite à la bibliothèque avant même de savoir lire, je devais avoir cinq ans et comme une grande j’allais chercher mes albums d’Emilie de Domitille de Pressensé ou encore ceux de Bécassine… Puis mon parcours de lectrice s’est poursuivi avec la bibliothèque rose, puis la verte et les classiques de la littérature dite enfantine , comme la Comtesse de Ségur et ses Malheurs de Sophie…  Pourtant ma mère ne m’a jamais lu d’histoire avant d’aller au lit mais j’ai trouvé dans l’assemblage des mots une musique qui plaisait à mon âme et jusqu’à aujourd’hui je n’ai jamais su m’en passer.

Lorsque j’étais en classe on ne peut pas dire que j’étais une bonne lectrice, je détestais qu’on me force à lire quoi que ce soit, c’était en quelque sorte annihiler mon plaisir, mais très vite la découverte d’ Honoré de Balzac m’a fait changé d’avis, à la fac j’ai même dévoré une liste entière  « d’ouvrages conseillés ». A l’heure actuelle je ne suis pas la lectrice d’un genre, je les aime tous, même si j’ai des préférences. Je n’arrive jamais à choisir un seul livre dans une librairie, pour moi cela équivaut au « choix de Sophie »…

Pour mieux me connaitre : La peau de chagrin, Honoré de Balzac, Si c’est un homme, Primo Lévi, Nous autres, Eugene Zamiatine, Neige de printemps, Yukio Mishima, La saga des émigrants, W. Moberg, L’herbe bleue, anonyme, Tokyo, Mo Hayder, Les quatre filles du Docteur March, Louisa May Alcott, Faux rebond, Harlan Coben, Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell, Si c’était vrai, Marc Lévy

Le blog de pyepi

Le profil de Pyepi sur le site de Dialogues

*****

Je crois que ma passion de la lecture me vient de ma mère. Aussi loin que je me souvienne, elle lisait toujours tout un tas d’histoires le soir, avant de m’endormir.
Quand j’ai su lire, le rituel a pris fin et j’ai lu seule, tout ce qui me tombait sous la main et partout. Je continue d’ailleurs, un livre toujours dans mon sac. Sait-on jamais combien de temps mort, je vais rencontrer dans ma journée.

Dans mes années collège, j’ai découvert les auteurs classiques français, Hugo, Zola, Maupassant, Balzac. Mes années lycées m’ont ouvert les portes des littératures anglaise et russes. Qui me suivent encore.

Et aujourd’hui, j’essaie de lire un peu de tout, même si je dois dire que je suis un peu repoussée par le théâtre. Je fonctionne beaucoup par période. Une période roman policier, une période roman frisant l’ésotérisme, une période classique… Mais peu importe la lecture quand elle nous apporte l’évasion !

Autoportrait en quelques livres : parce que c’est inévitable : Le seigneur des anneaux, J.R.R. Tolkien, pour mon côté révolutionnaire : Che, Pierre Kalfon, parce que j’aime les romans de capes et d’épée : Les trois mousquetaires, Alexandre Dumas, parce que les auteurs russes sont inimitables : L’idiot, Dostoïevski, parce qu’il faut bien citer une série : Harry Potter, J.K. Rowling, parce que je ne peux pas ne pas citer un auteur français : Bel-Ami, Maupassant

Le profil de Page à Page sur Dialogues

Le blog Page à Page

*****

« Sous le pseudonyme d’Albertine, hommage à Marcel Proust, se dissimule une Joëlle passionnée de lecture depuis l’enfance. Mon appétit d’ogresse pour les mots, les histoires, les voyages à travers les pages ne s’est pas atténué avec les années. Je marche au coup de cœur, guidée par ma curiosité qui m’incite toujours à découvrir de nouveaux écrivains, à explorer de nouveaux genres. Je navigue entre romans policiers, fresques historiques, livres feel-good et essais sur l’actualité, au gré de mes humeurs et des rencontres avec certains auteurs. Participer à Dialogues Croisés, c’est partager ce bonheur de lire et avoir l’opportunité de mettre dans la lumière des « pépites » littéraires. »

Mon auto-portrait en quelques livres : la pierre d’édifice : Belle du Seigneur et la série des Mangeclous d’Albert Cohen, le classique chéri et relu chaque année : Madame Bovary de Flaubert, le roman policier le plus marquant : La voix d’Arnaldur Indridason, la série culte : Bienvenue au club de Jonathan Coe, le prochain livre à découvrir avec gourmandise : Les chaussures italiennes de Henning Mankell

Profil d’Albertine sur Dialogues

Le blog d’Albertine

*****

Née dans une famille de dévoreurs de livres, la lecture fait partie intégrante de ma vie depuis l’enfance. J’ai grandi avec Alice, les soeurs March, D’Artagnan, Princesse Sarah et Sophie… Des lectures  assez classiques pour une petite fille.
Adolescente j’ai été happée par les ouvrages de Jeanne Bourin . La Saga Le Gerfaut des brumes de Juliette Benzoni m’a tenu en haleine durant des heures. Tout naturellement, j’ai orienté mes études vers les lettres et c’est en deuxième année de fac que j’ai rencontré la littérature de jeunesse, le grand amour de ma vie.
Bien qu’aimant la littérature « réaliste », mes préférences vont aux littératures des « marges » : littérature de jeunesse, fantasy, manga, bandes-dessinées, comics, science-fiction et merveilleux en général. J’aime la lecture qui fait rêver et voyager (dans un autre pays, une autre époque ou un autre univers) et je fuis tout ce qui relève de l’autofiction germanopratine. Mes oeuvres de prédilection sont : tous les romans de Marie-Aude Murail, tous ceux de Daniel Pennac, La revanche de Lili Prune de Claude Ponti, Le clan des Otori de Lian Hearn…pour la littérature de jeunesse. Les mangas d’Ai Yazawa et ceux de Jiro Taniguchi. La Horde du contrevent de Damasio, L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon, les romans d’Isabelle Allende, ceux de Garcia Marquez… et la liste est trop longue !

Profil de nanagramme sur Dialogues

Son blog

*****

Enfant, j’hésitais entre « L’anniversaire de Oui-Oui » et « Oui-Oui à Miniville ».Puis, un peu plus tard, les mêmes questions métaphysiques à propos de Fantômette et du Club des Cinq (ma préférence allait à Fantômette).

A l’âge ingrat, je me suis tournée vers Zola, Colette, Maupassant, Balzac, Camus ! Qui eut pu croire que la bibliothèque rose (puis verte) menait aux Classiques ? Hercule Poirot et cette chère Miss Marple sont toujours dans ma bibliothèque.

 

Enfin, il y a eu des périodes « J’attends un enfant » puis « J’élève mon enfant » et « Le guide du divorce » et à partir de 2001 « Vivre la maladie et l’accepter  » … La lecture est une passion, un échappatoire, une fenêtre ouverte sur l’horizon et me permet de mieux vivre ma situation. Lecture rime avec émotions, plaisir, découverte, amour de mots.Je lis selon mes envies. Je consacre beaucoup de mon temps  à la lecture, je lis chez moi ou dans le bus, dans les salles d’attente. Et, il y a toujours un livre qui m’accompagne dans mon sac à main… Les livres sont une ouverture d’esprit sur d’autres vies et des situations .  Comprendre, se poser des questions, sourire, être émue, suivre les personnages, ressentir leurs joies ou leurs peines. Comment se résumer à travers des livres ? Question difficile! Faut-il montrer son vrai visage, son parcours, ses blessures ou alors passer le tout au kaléidoscope ?

Les chroniques de Clara sur Dialogues

Le blog de Clara, « moi, Clara et les mots« 

*****

Qu’est-ce que la lecture ?

Vaste question, mais en tout premier lieu un plaisir ! Sans ce sentiment de plaisir, la lecture n’est rien à mon sens ! Un enrichissement personnel ensuite, découvrir une multitude de choses. Et de gens, autres lecteurs ou auteurs. J’aime aussi les recherches que m’amènent à faire certains livres sur des sujets que je ne connais pas. Je ne pense pas avoir lu quand j’étais enfant (mais c’est très loin). Je pense avoir commencé à lire en débutant ma vie professionnelle sur Paris, métro oblige !

Autoportrait en quelques livres : La fête de nuit Xavier Grall, Comment peut-on être breton ? Morvan-Lebesque, Sur la route Jack KerouacD’entre toutes les femmes John McGahernL’île aux chiens Françoise Enguehard, Un peuple partisan Brendan Behan

Les chroniques d’Yvon sur Dialogues

Le blog d’Yvon, Littérature d’Irlande, de Bretagne et d’ailleurs.

*****

Lire c’est avant tout une passion, et ce depuis toute petite, quand je quémandais des lectures chaque soir. Enfant puis adolescente j’ai passé de fabuleuses nuits, sous la couette, plongée dans un livre, sans voir l’heure. Aujourd’hui encore je ne peux pas me passer de lire un peu chaque jour… et rien ne peut m’arrêter quand je lis un bon livre !

Et voici quelques titres… les premiers à me venir à l’esprit… est ce un autoportrait ? Pas bien sûre… Les Malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur, Les Trois mousquetaires de Dumas, La petite fadette de George, Le passeur de Lois Lowry, La croûte de Charlotte Moundlic, Comme une fleur de Nathalie Vallée, D’un monde à l’autre de Pierre Bottero, L’élégance du hérisson de Muriel Barbery

Le blog d’Hérisson 08

*****

La lecture a toujours occupé une très grande place dans ma vie depuis que je suis toute petite. Dès que j’ai eu de l’argent poche il a filé dans des livres et des magazines et j’ai toujours adoré les bibliothèques. J’ai toujours lu de tout, n’importe où, chez n’importe qui ! Tout ce qui me tombe sous la main : ça va du magazine dans la salle d’attente d’un médecin, au journal sportif du tonton en passant par les romans à l’eau de rose d’une mamie, la chick list de la petite sœur etc.  J’ai vraiment BESOIN de lire et je me dis que dans n’importe quel support  j’apprendrais bien quelque chose, même si bien évidemment  je préfère de loin lire de la BONNE littérature!

Je lis de façon assez ritualisée : le matin au petit déjeuner un  journal, quand je peux dans la journée un magazine, le soir, (essentiellement dans mon bain) un bon roman ! En fait je ne m’engage dans un roman que si je suis certaine de ne pas être dérangée : donc après 22h ou la nuit (quand je ne peux pas lâcher un bouquin!).

Apparemment j’ai transmis cette passion à mes 3 filles : elles dévorent elles aussi des tas de livres ! Quand je vois ma grande se balader partout avec un livre (même dans la rue !), ne pas entendre le fameux « à taaaaaaaaaable » parce qu’elle est absorbée par sa lecture et supplier le soir pour avoir le droit de lire un peu même s’il est tard je me revois à son âge et je me dit qu’avec un peu de chance elle gardera ce « virus » de la lecture toute sa vie !

Mes livres préférés : A l’abri de rien, Olivier Adam, Zola Jackson, Gilles Leroy, L’amour monstre, Pauwels, Le diable au corps, Radiguet, Bruges la morte, Rodenbach, Abélard et Héloise, Les fleurs du mal de Baudelaire
A part ça très policiers/polars (Vargas, une auteure nordiste que j’adore : Lucienne Cluytens, un autre : Thilliez. Des polars nordiques : Mankell, Nesbo, Indridasson…). Lodge, Cameron et une auteure que je viens seulement de découvrir et qui me marque beaucoup : Joyce Carol Oates, j’essaye de lire tous ses bouquins !
Je déteste la poésie (excepté Baudelaire !) et le théâtre (même si je reconnais qu’il y a des chouettes trucs mais je m’oriente essentiellement vers le roman, contemporain de préférence).
*****

La lecture pour moi c’est ma seconde vie! Depuis l’enfance, la lecture est ma bouée de sauvetage. Elle m’ apporte beaucoup de moments de bonheur  et m »empêche sûrement  de faire bien des bêtises.

J’ai appris à lire très tôt, sans m’en apercevoir, avant même d »entrer à l’école. Personne n’a jamais compris comment car il n’y avait pas beaucoup de livres à la maison  à part des livres de prières et un livre de cuisine que je conserve précieusement bien qu’il soit tout abîmé par des gribouillis d’enfant. Je le soupçonne d’être à l’origine de mon apprentissage!

Maintenant, étant de nature insomniaque, j’en profite pour lire la nuit. C’est une véritable chance ! Dans la journée , je ne lis pratiquement pas si ce n’est dans les salles d’attente ou les trajets !

Autoportrait en quelques livres : Avec vue sur l’Arno : Forster, A la recherche du temps perdu : Proust, La Chartreuse de Parme : Stendhal, Les Hauts de Hurlevent : Brontë, Les Nourritures terrestres : Gide, Les liaisons dangereuses : Laclos, Manon Lescaut : Prévost, Le maître et Marguerite : Boulgakov, Le mythe de Sisyphe : Camus, Matilda,Sur la route : Kerouac, Le Guépard :  Lampedusa, Les lettres à sa fille : Mme de Sévigné,  etc
Les classiques me reviennent plus facilement que les derniers que je viens de lire et d’aimer aussi !

*****

 

Mes lectures s’orientent majoritairement vers la littérature contemporaine. Je varie parfois les genres : thriller, policier, roman…
À titre d’exemple je citerai quelques auteurs « fétiches » : Alexandre Jardin, Joanne Harris, Louis Pouliquen, Didier Van Cauwelaert, Fred Vargas… Et la liste pourrait être encore bien longue…

*****

Lili, LLL livre et lecture de Lili

Lucile et … Libriolounge

 

Les lecteurs Compulsifs

 

Bleue & Violette

Skriban, les carnets d’un écrivain public

 

Le monde de Mirontaine, un fil de vie

Bladelor, Oceanicus in folio

 

Libripolaris, la littérature scandinave

 

Book’ing

Chaperlipopette

Les fanas de livres

a bibliothèque du Dolmen

Celsmoon

Valunivers

Livres 76

Mikael Cabon

Hambreellie

Mots à mots

Les lectures de Cathy

Chez nodrey

Les songes et les livres de Mélo

Mot à mot

Le Mamouth

La livrophile, Conduite en état Livresque

mya.books

MaxoO’s Readings

Ma librairie

Audouchoc

Chez Val

 

Lecturissime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s