Yvan Pommaux

Yvan Pommaux est de passage à Brest. Ils ‘agit bien d’un événement exceptionnel. La rencontre aura lieu aux Enfants de Dialogues, le 10 février à l’occasion de la parution de « Casse-tout » aux éditions École des Loisirs.

Présentation de l’ouvrage – Extrait

Yvan Pommaux, auteur et illustrateur, raconte l’histoire d’un petit homme si rêveur, si distrait et si maladroit qu’on l’appelait Casse-Tout. Ce jeune homme tombe amoureux de sa voisine, ce qui le rend encore plus maladroit, mais tellement plein de bonne volonté. Mais comment séduire quelqu’un à qui l’on casse les pieds ?

Entré comme maquettiste en 1970 à l’Ecole des Loisirs, Yvan Pommaux se lance dans l’univers du livre pour enfants avec la minutie qui le caractérise. Les personnages et les sujets favoris d’Yvan Pommaux ne sont pas moins singuliers que son style de dessin, reconnaissable entre mille même s’il a spectaculairement évolué, de La pie voleuse à John Chatterton détective.


Il a récemment publié J’veux pas y aller (éd. Bayard Jeunesse), l’histoire d’un jeune garçon qui refuse d’aller à l’école jusqu’à ce qu’il rencontre la douce Atalante, une jeune écolière qui n’est autre que la personne de ses rêves ; et Orphée et la morsure du serpent, la légende d’Orphée et Eurydice racontée par une jeune femme.

Entretien avec Yvan Pommaux (Une production École des Loisirs)

Tous les matins je me réveille en trouvant miraculeux de publier des livres, et qu’il y ait suffisamment de lecteurs pour que je puisse en vivre. Pour des tas de livres, je ne serais pas répondre à la question de ce qui est à l’origine de l’histoire, de l’idée de départ.

J’ai du mal – en tant qu’adulte – à me dire que je me projette dans un petit corbeau mais surement qu’il y a de moi dans ce personnage.

Je suis graphiste et je dessine des personnages noirs. Comme d’ailleurs, John Chaterton Détective, qui est un chat noir. Je ne suis pas le seul dans ce cas là, Crazy Cat, Félix le Chat, Mickey sont des personnages noirs. C’est une tendance graphique, l’animal dessiné devient une sorte d’idéogramme noir, très saisissant dans les images…

Je me souviens que je dessinais à la Maternelle, je dessinais plus volontiers un incendie et les pompiers sauveurs du monde. Quant aux lectures, je lisais des BD de gare. J’adorais une petite BD qui s’appelait Pepito. L’histoire d’un petit corsaire.  Imprimé sur un mauvais papier mais dont le dessin était très soigné, au trait avec des aplats noirs.  Cette bd ma certainement influencé.

L’écriture a été pour moi une divine surprise. L’école des loisirs incite les illustrateurs à écrire. J’ai pris confiance. Je n’ai pas d’angoisse vis-à-vis de l’écriture car je pense que je suis un auteur par accident. J’essaye de bien faire, tout simplement. Si on change mon texte, ça m’est égal. Avant je tirais la langue, avec mon lexis à portée de mains, je l’ai toujours d’ailleurs. Mais j’ai pris goût à l’écriture. Le texte a pris plus d’importance, petit à petit.

Si je commence à analyser la manière dont je travaille, je me plante. Je travaille au feeling. Je remplis des cahiers, des carnets qui ne sont lisibles que par moi. Dans ces carnets, il y a énormément de croquis, de morceaux de textes. Parfois davantage de textes que de croquis. Textes et dessins viennent un peu en même temps.

Je n’ai pas de technique précise. Je ne cherche pas non plus à avoir un style précis. Tout dépend des circonstances…de l’histoire. Je peux me servir de crayon, de l’aquarelle.

Au début, je pensais être artiste peintre.  Mais je ne trouvais pas l’entrée de ce monde là. Je ne l’ai jamais trouvée. J’ai commencé l’illustration dans des magazines  puis je suis entré à L’école des loisirs.

Faire des livres, c’était peut-être mon Karma. Il y a un aspect appliqué, bénédictin dans ce métier qui me va bien.

__________

Liens complémentaires

Tout savoir sur la rencontre : sur le site de la librairie

Séries Littéraires : une présentation de son oeuvre

La vidéo  : de l’entretien avec Yvan Pommaux

Et toujours

Calendrier : le programme complet de nos rencontres à la librairie

dialogues TV : visionner les dernières rencontres de la chaîne


Poster un commentaire

Classé dans Des rencontres

Découvrir Hedi Kaddour

Hedi Kaddour est un poète et romancier français né en 1945, en Tunisie. Agrégé de lettres modernes, il enseigne à l’École Normale Supérieure. Il est aussi traducteur (allemand, anglais, arabe) et chroniqueur dramatique à la Nouvelle Revue Française… En 2005, pour son roman Waltenberg (Gallimard), il reçoit le Goncourt du premier roman et le prix du premier roman.

Il nous a fait la grande joie de venir présenter au Café de la librairie son dernier ouvrage paru aux éditions Gallimard, « Des pierres qui montent« , un recueil de miscellanées mêlant des saynètes observées dans la rue, des dialogues interceptés dans un bus ou lors d’un dîner, des notes concernant tel ou tel détail d’une oeuvre littéraire en cours de lecture, des observations sur une répétition de théâtre…

Extrait

Puis je sors, en début d’après midi, je pars à la chasse.  En bibliothèque, dans les rues, à l’affut de la scène,  de la réplique,  de la chose vue ou entendue, d’une phrase « en manque » qui suit son gibier, qui attend quelque chose. Je peux marcher des heures sans rien trouver, puis soudain entendre une passante au téléphone portable dire  à quelqu’un au bout du fil « le bonheur avec toi, j’en ai jamais eu alors ta maladie j’en ai rien à foutre… »

En complément, lire la chronique que lui consacre P. Assouline.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Certains diront « Du cul, chez Dialogues ! » Nous répondons, « Non de l’amour ! »

FLASHMOB : le 14 février 2010, sur le parvis de Beaubourg, à 16h37°2 !

Pour célébrer la vie, l’amour, la mode, mais également et surtout la naissance de ses trois premiers livres, parmi lesquels un recueil de nouvelles érotiques de Profane Lulu, styliste de renommée internationale (mais qui est-il vraiment ?), les editions-dialogues.fr organisent un flashmob sur le parvis de Beaubourg le jour de la Saint-Valentin.

Préparez votre tenue et vos lèvres ! Et au coup de sifflet, embrassez-vous !

En bref

Date : le dimanche 14 février 2010
Lieu :
sur le parvis de Beaubourg, autrement dit place Georges Pompidou à Paris
Horaire :
à 16h37°2
Au coup de sifflet :
embrassez votre Valentin, votre Valentine, votre voisin ou votre voisine !

Thème : essayez d’impressionner Profane Lulu, grand nom de la mode et du design ! Et tentez de retrouver cet illustre écrivain, caché dans la foule, tout près de vous !

Idée : emmenez avec vous votre Valentin ou votre Valentine… Une surprise originale à lui faire pour la Saint-Valentin !

Cadeau : les editions-dialogues.fr vous offriront sur place une nouvelle de Profane Lulu.

Mais au fait, c’est quoi un flashmob ?

Un flashmob, c’est un rassemblement de personnes dans un lieu public précis, à une heure dite, pour y effectuer une même action, prévue d’avance. D’une manière générale, on y rencontre des gens dans un contexte original et ici, en particulier, on repart avec une nouvelle gratuite du recueil érotique de Profane Lulu !

Et qu’est-ce qu’on attend de moi exactement ?

Comment s’habiller ?

De Paris à New York en passant par Londres et Milan, Profane Lulu a tout vu en matière de style. Tout ? C’était avant de voir ce que vous êtes capable de faire ! Branché, amusant, décalé, en habits du dimanche, stylé, baba, casual… Venez lui montrer votre sens du style et votre talent !

Et une fois sur place ?

Point de chorégraphie à apprendre, mais un doux baiser à partager.
Essayez d’arriver en avance – à 16h30, par exemple, mais vous pouvez aussi venir vous embrasser ou chercher quelqu’un à embrasser avant cet horaire) sur le parvis de Beaubourg habillé comme vous le dicte votre imagination. Au coup de sifflet, on embrasse son Valentin, sa Valentine (son voisin ou sa voisine) ! Le baiser ne durera que quelques instants (ou plus si affinités), mais lorsque le coup de sifflet s’achève, les éditions-dialogues.fr vous offrent une nouvelle érotique sous format numérique. Il vous suffira de flasher un code 2D (ou d’utiliser l’adresse Internet associée) pour ensuite pouvoir vous délecter de cette douce nouvelle où que vous soyez !

En savoir plus

Sur l’organisateur

Les editions-dialogues.fr sont toutes neuves ! Littérature et essais, voilà notre credo. Nos livres ont un code 2D qui permet d’obtenir gratuitement la version numérique du livre papier. Pour pouvoir lire partout !

Sur Profane Lulu

Profane Lulu travaille dans le monde de la mode. Longtemps styliste à Londres et à Los Angeles, il dirige aujourd’hui une école de design et de cuisine à Lausanne. Ecrire est sa passion car comme il aime à le dire : « C’est en écrivant qu’on devient polisson. »

Son recueil de nouvelles érotiques : Manières douces

De l’amour, Profane Lulu connaît les recoins. Du sexe, il connaît les joies et les pièges. Il se voudrait Prince du désir toujours recommencé. Mais il sait que le bonheur est à facettes et qu’il faut souvent le retourner pour qu’il saisisse la lumière. Il en donnera donc quinze récits.

Qu’il écrive pour Adèle, qu’il soit complice de Norbert et Adeline, qu’il soit Victor Hugo ou Belami, qu’il arpente la ville ou la vigne, il est au jeu de l’amour comme chez lui.

Sous les draps, sous le ciel immense, dans les fanfreluches de la dernière mode ou dans la grande nudité, des hommes et des femmes se cherchent, se trouvent sous son regard tendre et amusé. Quand il n’est pas lui-même en scène, c’est simplement qu’il a besoin d’un peu de répit.


Retrouvez Manières Douces dans toutes les bonnes librairies à partir du 4 février.


Contact : contact@editions-dialogues.fr /02.98.44.32.01

****à télécharger, le programme de la flashmob****

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Bienvenue sur le blog du site librairiedialogues.fr

Nous annoncerons ici les nouveautés du site, les derniers développements techniques, les partenariats.

Cette semaine, nous avons connecté l’offre de livres électroniques du revendeur immateriel.fr. Plus de 1500 titres supplémentaires sont donc disponibles à l’achat. Ils viennent s’ajouter aux ouvrages distribués par Numilog et Interforum.

1 commentaire

Classé dans Non classé